Point par Point

« Décrypter, comprendre, analyser »

Le contrat de génération en 5 points

Le contrat de génération, mesure phare de François Hollande pour lutter contre le chômage des jeunes et des seniors, est sur les rails. Mode d’emploi.

  • Quel est l’objectif du contrat de génération? L’idée est de faciliter l’embauche en CDI de jeunes tout en maintenant les seniors dans l’entreprise. Ce dispositif vise donc à répondre aux deux principales victimes du chômage en France: les jeunes de moins de 25 ans et les seniors de plus de 57 ans.
  • Quels sont les avantages pour les entreprises? Ils varient en fonction de la taille de l’entreprise. Le dispositif cible en priorité les PME. Les entreprises de moins de 300 salariés seront incitées à signer des contrats de génération entre un jeune embauché un CDI et un salarié senior, nommément désignés, par une aide forfaitaire annuelle de 2000 euros par salariés, soit 4000 euros au total. Cette aide sera versée pendant trois ans pour les jeunes et jusqu’à la retraite pour les seniors. Les entreprises de plus de 300 salariés ne pourront pas bénéficier de cette aide. Elles seront néanmoins contraintes de négocier d’ici au 30 septembre 2013 un accord collectif « contrat de génération ». A défaut, elles se verront appliquer une pénalité équivalente à 1% de leur masse salariale et perdront une partie des allègements de charges sur les bas salaires dits allègements Fillon.
  • Quelles modalités reste-t-il à négocier? Les partenaires sociaux sont invités à négocier sur les modalités d’application du contrat de génération (l’accompagnement des jeunes, la formation professionnelle, la valorisation du tutorat par l’entreprise, l’égalité hommes-femmes, etc.). Plus précisément, dans les grandes entreprises, les organisations représentatives des salariés devront négocier, avec la direction, la teneur de l’accord collectif « contrat de génération ».
  • Combien cela va-t-il coûter? Le gouvernement prévoit de créer 500.000 contrats de générations sur cinq ans, soit 100.000 par an, pour un coût pour un coût estimé initialement entre 2 et 3 milliards par an.
  • Est-ce une mesure efficace contre le chômage? « Sur le principe, et si l’on part du constat que les jeunes et les seniors sont les plus touchés par le chômage, c’est une bonne chose », note Eric Heyer, économiste à l’OFCE. « Mais il risque d’y avoir d’importants effets d’aubaine et de substitution », avertit-il. En clair: les entreprises vont embaucher des jeunes en contrat de génération qu’elles prévoyaient de toute façon embaucher.
Via Lexpress

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 septembre 2012 par dans E.

Qui sommes Nous ?

Deux étudiants, l'un en étude de Communication à l'ISCOM Paris, l'autre en étude de Droit à la faculté de Rouen. Nous vous proposons de décrypter point par point l'actualité, afin que vous puissiez vous forger une opinion sur les thèmes présentés.

Clément M

Clément L

What’s up on Twitter